La bêta-lecture

Bonjour chers Indélecteurs!

Notre membre Amélie B. a décrit dans son article (ici) la semaine dernière ce qu’était l’auto-édition et les différentes étapes de l’écriture à la publication. Aujourd’hui, nous parlons de la bêta-lecture. Étape qui se situe entre l’écriture et la correction le plus souvent, parfois après la correction.

Une fois, votre roman terminé et relu plusieurs fois pour trouver la petite bête, vous êtes épuisés. Vous ne remarquez plus rien et vous connaissez votre texte par cœur. C’est votre bébé, mais il est temps de le laisser voler de ses propres ailes. Offrez le en pâture à vos premiers lecteurs ! Ils se feront une joie le lire votre travail, de le décortiquer et surtout de vous rendre un immense service en dénichant quelques incohérences.

1. Les avantages de la bêta-lecture :

C’est vos premiers lecteurs qui vous informeront :

  • De vos erreurs de logique : Votre personnage principale est brune page 30 et en page 52 vous parlez de ses mèches rousses. Vous avez oublié de dire qu’elle s’était teint les cheveux. Certes. Mais le lecteur n’est pas dans votre tête et ne peut pas le deviner.

  • De vos erreurs chronologiques : Un personnage va chercher sa femme à l’aéroport et deux pages avant, il y était déjà en train de l’attendre dans le hall des arrivées. Autre exemple : En 1945 non les voitures volantes n’existaient pas.

  • De vos fautes d’orthographe. Le bêta-lecteur n’est pas là pour ça, mais s’il en remarque autant qu’il vous en informe.

  • Des mots qui manquent. Cela paraît bête, mais même en relisant plusieurs fois, on ne les remarque pas. Le cerveau est tellement dans le texte qu’il imagine que les mots sont écrits.

  • De leurs remarques sur votre style comme :
    • « Tu utilises tout le temps les mêmes expressions et c’est lassant »
    • « Je ne sais jamais qui parle dans tes dialogues. Rajoute des incises une fois de temps en temps. »
    • « Je trouve ton personnage trop vulgaire et sa façon de parler me choque. »
    • « Tu ne fais jamais de paragraphes et ne sautes pas de lignes, ça fatigue les yeux. »

Libre à vous de changer ou non votre texte en fonction des remarques de vos bêta-lecteurs.

Avouez qu’un regard extérieur, si l’on regarde les points précédents, peut s’avérer très utile. Si vous ne faites pas appel à un bêta-lecteur et que dans vos premiers commentaires Amazon, on vous fustige. Vous y réfléchirez à deux fois la prochaine fois que vous sortez un roman.

 

2. Les inconvénients de la bêta-lecture

Si vos lecteurs ne s’impliquent pas assez ou n’osent pas vous communiquer toutes leurs remarques, ne prennent pas le temps de vous faire un retour en temps en en heure (parce que vous avez un planning à respecter). Cela peut-être agaçant. Parfois, on est mieux seul que mal accompagné.

Si vous ne trouvez pas le candidat idéal, sachez qu’il en existe qui font cela de façon professionnelle. Notamment Audrey Martinez, une de nos membres. Plus d’info par ici .

 

3. Comment choisir ses bêta-lecteurs ?

  • Personne de votre entourage : elles vous connaissent et ne vous diront pas forcément tout ce qu’elles ont pensé, mais elles sont faciles d’accès et seront là au moment de la publication pour vous aider et vous soutenir. En insistant un peu, on arrive quand même à leur tirer les vers du nez.

  • Blogueurs / Blogueuses : vous pouvez en trouver sur les réseaux sociaux. Si c’est votre premier livre, c’est un peu plus difficile pour les contacter, mais ils/elles sont ravi(e)s de connaître de nouveaux auteurs et elles vous aiguilleront par rapport aux livres qu’ils/elles auront déjà lus. La franchise est de mise. En général, ils/elles réalisent aussi une chronique pour leur blog. Pas mal pour le coup marketing pour la sortie de votre roman.

  • SimplementPro : sur ce site vous pouvez trouver des lecteurs qui seront prêts à lire votre roman. En général, il est utilisé une fois que le roman est terminé, mais si vous souhaitez passer par une plateforme pour rencontrer des blogueurs, elle est idéale.

  • Les forums : Tremplins de l’imaginaire est un site spécialement dédié à la fantaisie, au fantastique et à la science-fiction regroupant des bêta-lecteurs, mais une petite recherche sur Google vous aidera à trouver le forum parfait pour votre type de livre.

Un mix entre les personnes de votre entourage et des blogueurs est un bon compromis. Un nombre de cinq est une bonne moyenne.

 

4. La méthode pour une bonne bêta-lecture ?

Il n’y a pas de solution miracle. Certains auteurs donnent des consignes à leurs lecteurs, d’autres leur envoient de grilles de lecture et puis il y a ceux qui donnent carte blanche. Chaque auteur doit lui-même réfléchir à quel retour il espère avoir. Si pour vous le fond est plus important que la forme, aiguillez votre bêta-lecteur dans cette direction.

En plus des points que nous citions plus haut, voici des exemples de questions que vous pourriez lui poser :

  • Est-ce qu’il a aimé le livre ?
  • La lecture a-t-elle été fluide ?
  • Est-ce qu’il voulait connaître la suite ?
  • Est-ce que la fin a été une surprise ?
  • Quelle émotion a-t-il ressentie en lisant votre roman ? A-t-il ri ? pleuré ? Quand ?
  • S’est-il ennuyé ?
  • Y a-t-il des passages inutiles ? improbables ?
  • Souhaite-t-il que vous écriviez une suite ?
  • Changerait-il le titre ?
  • A-t-il des idées pour le booktrailer ? pour la communication ?
  • Quel personnage a-t-il préféré et pourquoi ?

 

5. Le mot de la fin ?

N’oubliez pas de remercier votre lecteur assidu. Lire votre livre est une chose, mais noter toutes ses remarques, puis les envoyer par mails ou encore les communiquer par téléphone, reprendre chaque point avec vous autour d’un café, ça lui prend du temps. Vous c’est votre hobby, lui c’est son temps libre et il fait ça bénévolement. Vous pouvez lui offrir le livre dédicacé, la version finale. Ça ne mange pas de pain et il sera ravi de vous aider pour votre prochain ouvrage.

N’hésitez pas à partager votre propre expérience avec nous en déposant un commentaire,

A bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.